Code Mémoire

Code Mémoire est un projet artistique qui veut promouvoir la médiation entre le public, le patrimoine immatériel et le territoire où le projet est implanté, contribuant ainsi à l'intégration de la culture dans le quotidien des villes.

Presse

A propos

Code Memoire Logo

Code Mémoire

Code Mémoire est un projet artistique qui veut promouvoir la médiation entre le public, le patrimoine immatériel et le territoire où le projet est implanté, contribuant ainsi à l'intégration de la culture dans le quotidien des villes.

App

Screenshot iPhone XR
Maintenant disponible!

Code Mémoire App

Cette application vous aide à géolocaliser et scanner les codes QR apposés en plusieurs endroits du quartier Matongé et ainsi d’écouter librement sept récits.

Ces récits, qui mêlent réalité et fiction, sont le résultat de plusieurs entretiens avec les habitants du Matongé.

Choisissez votre propre trajet. Profitez de ce voyage sonore.
Vous êtes désormais un(e) flâneur/flâneuse.

Vous attendez le métro.
Mais qui est le conducteur/la conductrice de votre rame ? Qui sont les travailleurs de la STIB qui, chaque jour, vous transportent en métro, en tram ou en bus, vers votre destination ?

Grâce à cette application vous aurez accès à sept récits, qui mêlent fiction et réalité, apposés dans sept stations du réseau de métro. Des récits qui sont le résultat de plusieurs entretiens avec différents travailleurs de la STIB.

Profitez de ce voyage.

Internet requis
Icon For Airpods
Écouteurs recommandés
Screenshot iPhone XR
Maintenant disponible!

Code Mémoire App

Vous attendez le métro.
Mais qui est le conducteur/la conductrice de votre rame ? Qui sont les travailleurs de la STIB qui, chaque jour, vous transportent en métro, en tram ou en bus, vers votre destination ?

Grâce à cette application vous aurez accès à sept récits, qui mêlent fiction et réalité, apposés dans sept stations du réseau de métro. Des récits qui sont le résultat de plusieurs entretiens avec différents travailleurs de la STIB.

Profitez de ce voyage.

Internet requis
Icon For Airpods
Écouteurs recommandés

Mémoires

Image
Chaussée de Wavre, 128, Ixelles

Le carrefour des hommes transparents

Il entre dans l'appartement, traverse le couloir, débouche dans une pièce sans meubles, s’approche de l’inconnue qui semble ne pas se soucier de la présence d'un étranger et regarde ce que la femme observe à travers la vitre. En bas dans la rue, il aperçoit Jan les yeux fixés sur la fenêtre. Jan observe Jan. Un des deux est devenu transparent.

Image
Rue de l’Arbre Bénit, 72, Ixelles

I walk the line

Au milieu de ces œuvres trône une affiche de grand format où on peut lire : <>. La phrase est signée. Achille Chavée. J’éclate de rire : liberté et surréalisme belge dans toute leur puissance.

Image
Rue de la Paix, 41, Ixelles

Le dealer

Badjoko est un dealer qui prend plaisir à faire son métier. Il le fait avec soin et professionnalisme. Il n'est pas là aux ordres de quelqu'un d'autre. C'est lui son propre patron. C’est lui le boss.

Image
Rue du Trône 141, Ixelles

Le Roi du TAM-TAM

Ndingi Vunda a réparé le tam-tam. Après 3 jours, aucune nouvelle de l’inconnu. Il a attendu cinq jours, deux semaines, un mois. L'homme n'est jamais revenu. Ndingi Vunda continuait à fabriquer des tables, mais à chaque fois qu'il regardait le tam-tam rangé dans un coin de son atelier, il ressentait une attraction inexplicable. Une chaleur envahissante, un feu grandissant.

Image
Rue Sans Souci, 78

Le tunnel

À l'âge de 11 ans, Fernando est devenu apprenti cordonnier, une activité quelque peu ironique, vu qu'il ne possédait pas de chaussures et qu'il marchait toujours pieds nus. C'est peut-être cette ironie qui lui a inspiré le désir de partir pour chercher fortune ailleurs. Son ami António, pour sa part, était devenu concepteur de tunnels professionnel.

Image
Place Fernand Cocq, nº16, Ixelles

Un cœur faible

Mon mari a fini par ouvrir une petite galerie d'art, la première consacrée à la peinture africaine en Belgique. Il n’y connaissait rien en art, mais son cœur l’aimait. L'art apaisait son cœur. Les couleurs lui faisaient du bien. Le Beau était bon pour lui.

Image
Rue Jules Bouillon, 1

Un rêve accompli

Drogo avait décidé de devenir professeur d'Histoire car il pensait qu’enseigner cette science sociale rendait les gens plus conscients et ainsi plus libres. Pour lui, la liberté était une valeur à vivre dans le présent, un combat quotidien, pour que l’on puisse la conserver dans l’avenir.

Station 0 Photo
Gare Centrale

Être à quai

Parfois, il est bon de s’arrêter pour regarder passer les métros. Cela fait combien de temps que vous ne l’avez plus fait?

Station 1 Photo
Botanique

Les sons des parfums

Aujourd’hui encore, Thierry se refuse de fermer la porte de sa cabine quand il conduit car il aime sentir l’odeur des gens. Peut-être que cela fait partie des gènes familiaux.

Station 2 Photo
Bourse

Les panneaux de Delvaux

Un des amis proches de mon père était le peintre Delvaux. Delvaux adorait les gares, les wagons, les locomotives, les trams. D’ailleurs, il avait offert à mon père un petit crayonné représentant une locomotive entrant en gare. Je l’ai encore.

Station 3 Photo
Étangs Noirs

Le feu de l’écrivaine

C’est au cours de ces voyages en métro qu’elle a développé un sentiment de jalousie qui a insidieusement grandi en elle. Jalousie de voir certains usagers lire des romans dont elle n’était pas l’auteure.

Station 4 Photo
Gare du Midi

Sous le soleil de midi

Même si vous ne croyez pas aux anges, vous ne pouvez pas nier l’existence de ces hommes et de ces femmes. Ils ont un nom, un salaire et, chose la plus importante, une histoire.

Station 5 Photo
Trône

Le boxeur

C’était bien lui, son adversaire d’antan, l’auteur de ses cicatrices, l’homme contre lequel il s’était battu sur un ring à l'âge de 21 ans pour devenir champion de boxe de Belgique.

Station 6 Photo
Schuman

Tourner en rond

La monotonie s’installe, on vit à l’intérieur d’un cercle qui occulte nos horizons. Tout se ressemble, la vie se fige dans un manège endormant : métro, boulot, dodo.

Partenaires

Crédits

Production, création et auteur des récits
Helder Wasterlain
Photographies
Helder Wasterlain
Image du projet
Henrique Patrício
Programmation web, mobile et APP
António Simões
Gestion de contenus web, mobile et APP
Helder Wasterlain
António Simões
Responsable d’enregistrements et mixage final
Marc Derbaix
Responsable musical et contact musiciens
Benjamin Ramos
Lieu d’enregistrements
Cinéma Styx
Comédiens
Didier Daras
Gilles Van Bunnen
Hélène Kamers
Isabelle Heremans
Jan Debski
Jovial Mbenga
Kevin Brooking
Kiù
Pascale Weinberg
Ricardo Vaz Trindade
Sarah Hennecart
Shabaaz Mystic
Tim Saey
Musiciens
Benjamin Ramos
Helder Wasterlain
Marc Derbaix
Pierre Spataro
Rexhep Dany et Sébastiens Stroobans, du groupe Mind Echoes
Shabaaz Mystic
Thomas Stadnicki
Remerciements
Audrey Blot
Didier Daras
Roberto de Primis
Ira Kita
Federico Chacón
Laura Cecchi
Amílcar Chacón
António Parodi
Eric Pierre
Luís Cardoso
Maria Manuel Almeida
Adérito Araújo
João Fong
Celestina Jorge
Thibaud Mboule Njaka
Marie-Charlotte Pottier
Sophie Pereira
Mohcine Zian
Sebastien Dogo
Christian Vereggen
Production, création et auteur des récits
Helder Wasterlain
Image du projet
Henrique Patrício
Programmation web, mobile et APP
António Simões
Gestion de contenus web, mobile et APP
Helder Wasterlain
António Simões
Responsable d’enregistrements et mixage final
Marc Derbaix
Responsable musical et contact musiciens
Benjamin Ramos
Révision des textes
Didier Daras
Traduction FR - NL
Nil Ramos
Lieu d’enregistrements
Cinéma Styx
Comédiens
Daniel Simon
Dirk Celis
Hélène Kamers
Isabelle Heremans
Jan Debski
Josef Khattabi
Kevin Brooking
Kiù
Roman Angeveld
Sarah Hennecart
Sebastien De Buyl
Sophie Atman
Tom Mannaerts
Musiciens
Alexandre Tripodi
José-Luis Dominguez
Julien De Borman
Lieven Venken
Manuel Hermia
Martin Daniel
Thomas Stadnicki
Remerciements
Audrey Blot
Luís Cardoso
Didier Daras
Oriane Durieux
Jean-Denis Angenot
Anne-Esther Henau
Tiffany Hernalesteen
Sophie Pereira
Ira Kita
Icon For Arrow-up